Conclusion sans appel du rapport de l’Anses : il n’existe pas d’aliment anti-cancer. Pas bon pour le business…

Depuis quelques années, l’édition nous gave de best sellers consacrés à l’alimentation anti-cancer. En matière de publication, celle que l’Agence nationale de sécurité sanitaire vient de commettre risque d’entamer fortement celles que l’on a vu prospérer sur le marché.

Tant pis pour les vedettes du genre que sont David Servan-Schreiber et David Khayat : aucun aliment ne peut, seul, protéger contre le cancer.

A part cette information qui va faire un peu de bruit dans le milieu du business nutritionnel, on ne trouve dans le rapport de l’Anses que des recommandations de bon sens : ne pas boire trop d’alcool, manger équilibré, pratiquer une activité physique…

Ce qui prouve qu’en matière de prévention, rappeler des évidences est parfois utile.

(Actualités BienSûr Santé)

Source : i. diététique .com 

Retour à l'accueil