Plus de 20% des français seraient concernés par l'intolérance au lactose.

Elle est liée à un déficit en lactase, enzyme digestive qui dégrade le lactose. Généralement il s'agit d'une intolérance partielle (l'intolérance totale est rare).

Autrement dit, elle permet de consommer le lait et les laitages en petites quantités sans entraîner de véritable gêne. 

Pour les intolérances totales l'exclusion du lait et des produits laitiers est de rigueur. 

 

Pour un petit topo sur les yaourts, c'est ICI


Retour à l'accueil