Voici un article de circonstance du site manger-bouger.fr.

Lisez alors ceci et suivez ces bons conseils et n'oubliez pas de vous faire plaisir. 

 


"Qui dit semaine de fêtes, dit repas copieux et généreux. Mais pas de panique, voici des conseils pratiques pour aborder sereinement cette fin d’année :

On a généralement tendance à penser qu’il faut se serrer la ceinture avant les fêtes, afin de limiter les dégâts et de pouvoir en profiter sans culpabiliser le jour J. 

C'est une idée fausse. 

Certes, les repas vont être plus copieux, mais ce n’est pas une raison pour s’affamer les 3-4 jours précédents : on risque d’abuser encore plus pendant le réveillon.

Le bon conseil ? Maintenir ses habitudes alimentaires, en modérant éventuellement les aliments gras : évitez par exemple la raclette ou la tartiflette la semaine avant Noël !

734515_647015555337237_298241184_n.jpg

Quelques idées pour un menu de fêtes idéal afin se faire plaisir tout en limitant les excès : 
Les soirs du réveillon, il est fréquent de passer très tard à table, avec le risque d’y arriver affamé et de se jeter sur la nourriture. 

 
Le premier conseil serait, pour éviter les excès, de prévoir une petite collation en fin de journée, vers 18 heures si vous avez faim: une tisane ou un thé, quelques clémentines, un laitage, une tartine… vous aideront à canaliser votre appétit pour tenir sans difficulté jusqu’au repas, même tardif. 

Ensuite, concernant la composition du repas, voici deux stratégies à adopter par toutes les personnes qui reçoivent chez elles : 

  • Soit de miser sur une seule préparation riche au cours du repas (foie gras en entrée par exemple), en compensant à côté par des mets plus légers (dinde en plat et bûche à base de sorbet en dessert) ;
  • Soit de se faire plaisir sur la totalité du menu, avec des recettes allégées en sucres et matières grasses… mais pas en goût ! Par exemple : une verrine de crabe et de mangue avec une petite sauce légère pour l’entrée ; un filet de canard à la crème de vinaigre et sa compotée de patates douces à la vanille pour le plat ; et une bûche garnie de mousse légère au chocolat (70 % cacao) sans sucre ni graisses ajoutés en dessert. 

Quand on est invité, on ne maîtrise pas le menu, mais on peut profiter des festivités sans forcément tout consommer : l’apéritif et le plateau de fromages peuvent facilement être sautés sans pour autant vexer ses hôtes ! 

Pour celles et ceux qui ne suivraient pas ces conseils, comment se remettre de repas trop copieux ? 
Le problème avec les repas festifs, c’est qu’ils comprennent beaucoup de préparations grasses qui pèsent sur l’estomac et retardent le temps de digestion (de 10 à 12h parfois !), surtout si on a consommé de l’alcool. Pour aller mieux les jours suivants, il est essentiel de favoriser le drainage en :

  • Buvant beaucoup de liquides (chauds ou froids) : eaux plates ou gazeuses (bicarbonates), tisanes, rooibos (« thé » rouge), bouillons, potages… ;
  • Mangeant davantage de légumes riches en fibres : carottes, poireaux, choux… en alternant cru et cuit ;
  • Réduisant la part de la viande et des protéines animales riches en lipides (fromages, charcuteries…) "

 

Retour à l'accueil