Comme convenu, voici un article sur les coquilles St Jacques.

Pour ceux qui n'ont pas suivi, RDV , puis . Pour ces derniers et les autres bonne lecture; 

 

 

La coquille Saint-Jacques est un mollusque bivalve de la famille des Pectinidés.

 

Elle est reconnaissable à sa grande taille comparée aux autres espèces du genre Pecten et à sa coquille pourvue de côtes en éventail, dont la valve supérieure est totalement plate, contrairement aux pétoncles dont les deux valves sont bombées

C’est une espèce hermaphrodite.

Sa glande génitale, appelée corail en gastronomie, est constituée de deux parties : l'une mâle, blanc ivoire (à ne pas confondre avec le pied); l'autre femelle, rouge orangé.

 photos 1335

La coquille Saint-Jacques peut se déplacer relativement vite sur de courtes distances en claquant ses valves et en expulsant rapidement l’eau.

 

À l'état sauvage, elle peut vivre une vingtaine d'années.

Et en cuisine? 

La Coquille Saint-Jacques fait partie des mets raffinés.

Elle est très appréciée pour sa chair, très riche en  cuivre et en fer, et pour son corail, utilisé dans la gastronomie française.

Les coquilles Saint-Jacques ne sont plus réservées aux repas de fêtes, leur consommation a augmenté régulièrement depuis 1991. Ceci s’explique entre autres par la baisse du prix au kilo.

Avec son goût particulier, le corail peut séduire certains gastronomes mais enchante moins les enfants. Dans ce cas, on peut l’utiliser pour élaborer des sauces qui accompagneront très bien les noix. 

Les qualités nutritionnelles des coquilles Saint-Jacques 
Les noix seules constituent un apport très riche en protéines mais un très pauvre apport en graisses.
 
La coquille Saint-Jacques renferme du cuivre, un des oligo-éléments extrêmement utiles à l’organisme, en fait un des plus précieux pour notre santé.
Une quantité minime de cuivre chaque jour assure la synthèse des protéines. Le cuivre intervient aussi dans la fabrication des globules rouges dont le rôle est indispensable pour le transport de l’oxygène de nos poumons à nos cellules.

 
Les coquilles Saint-Jacques sont une des sources les plus riches en cuivre, 20 grammes seulement de noix de Saint-Jacques permettent de couvrir nos besoins quotidiens en cuivre.
 
Les autres précieux minéraux et oligo-éléments contenus dans la coquille sont le souffre, le potassium, le sodium, le phosphore, le magnésium, le fer, le zinc et l’iode.
Elle apporte aussi beaucoup de calcium et de magnésium, ainsi que des vitamines du groupe B, la B12 et l’acide folique.  

Avec une valeur nutritionnelle de 106 calories aux 100 g de chair cuite, la coquille Saint-Jacques est particulièrement recommandée pour retrouver forme et tonus. Elle se caractérise par un apport important en protéines (23,4 g aux 100 g de noix cuites), en glucides (jusque 10 g) ainsi qu’en vitamines du groupe B.

 Elle comporte par contre très peu de lipides.

La Saint-Jacques est d’abord appréciée pour son goût – cuite, ou crue, en tartare ou en carpaccio 

Conservation

Pour bien conserver les coquilles, les placer dans un endroit frais et aéré entre 5 et 15° C, à l’abri du soleil

L’idéal est de les mettre en noix le plus rapidement possible, puis de les garder au frais. En noix, elles se conservent 48 heures au réfrigérateur.
On peut aussi les congeler soi-même: le goût reste intact à condition de prendre le temps de les décongeler lentement, dans du lait par exemple.

Et une recette déjà sur le blog : Velouté de chataignes aux Coquilles St Jacques

venus-.jpg

Pour info: Sa coquille est l'emblème :

  • du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. (en l’honneur de Saint Jacques le Majeur.);
  • de la société pétrolière Shell
  • de Vénus , qui l’utilisa comme nef lorsqu’elle naquit. 
Retour à l'accueil